Panier d’achat

Aucun produit dans le panier.

La Aya CBG

Comment sont fabriquées les résines CBD ?

Les résines CBD sont des produits dérivés de chanvre de plus en plus présent sur le marché. Pour faire court, les résines CBD sont des concentrés de cannabinoïdes (CBD, CBG, CBN…). Elles sont très prisées par les amateurs de haut taux de produits CBD.

Comment sont-elles produites ? Quelles sont les différentes méthodes de fabrication des résines de cannabidiol ?

La base de fabrication d’une résine CBD

Afin de concevoir une résine CBD, il faut d’abord séparer les trichomes de la plante et par la suite, presser le tout en bloc. Il est important de rappeler que le choix de la variété est une étape importante : Dioïca 88, Futura 75, Santhica 70 etc…

Une fois l’extraction faite, on se retrouve avec un pollen appelé “Kief” ou “Skuff”. Ce n’est qu’après la compression par action mécanique (à froid ou à chaud) que l’on obtient la résine de CBD. Pendant ce processus, certaines molécules fusionnent ou se décomposent.

Les différentes méthodes de fabrication des résines CBD

On le disait un peu plus haut, la variété sélectionnée et le type de compression vont tous les deux impacter le goût, la texture (collante, sèche, grasse ou molle) et la couleur des résines de cannabidiol. Un dernier facteur viendra impacter le résultat final de votre résine, la méthode de fabrication.

Tamisage à sec

Le concept du tamisage à sec consiste à déposer les fleurs CBD sur un tamis avec des mailles fines. L’aspect et la concentration dépendra du maillage du tamis. Plus c’est fin, plus la résine sera concentrée.

Si vous n’avez pas de tamis, vous pouvez utiliser un récipient recouvert d’un tissu. Déposer ensuite les fleurs CBD sur le tissu et recouvrir le tout d’un plastique.

L’étape suivante consiste à frapper le haut (où il y a les fleurs) avec un objet suffisamment dur. L’idée est de faire tomber un maximum de trichome. Le tamis ou le tissu sert à détacher les trichomes des matières végétales.

Vous obtiendrez du “kief”. Il faudra ensuite le presser à chaud ou à froid. Le pressage à chaud donnera une résine CBD plus sombre et intense qu’un pressage à froid.

Ice-o-Lator

Cette technique de fabrication de résine demande l’utilisation d’eau et du froid afin de séparer les trichomes (à la différence du tamis qui se fait à sec). La première chose à faire est de mettre toutes vos fleurs (matières végétales) au congélateur pendant 48h.

L’étape suivante consiste à mettre dans un récipient les fleurs, l’eau et des glaçons. Le froid contracte les trichomes et les détaches de la plante. Il faudra ensuite mélanger à l’aide d’une machine dédiée (bubbleator) ou d’un objet. Vous pouvez aussi utiliser une perceuse équipée d’un mélangeur de béton.

Remuer le mélange pendant 10 à 15 minutes. Attention de ne pas le faire trop longtemps. Cela pourrait vous fournir une résine de moins bonne qualité. Une fois cela fait, il s’agira de faire passer votre mélange dans des filtres.

Soit en utilisant des tissus avec des mailles de plus en plus petites. Ou simplement en utilisant des tamis avec des mailles de plus en plus petites. On commence par le filtre le plus large, pour finir avec le plus fin.

Vous obtiendrez une sorte de patte humide. C’est normal. Il faudra laisser sécher votre résultat. Pour ce faire laisser votre produit CBD à l’air libre sans l’exposer à la lumière ou à la chaleur.

Au bout de quelques jours votre résine CBD sera prête à être utilisée. Nous déconseillons de presser la résine obtenue (afin d’enlever le surplus d’eau). L’idée est de laisser faire naturellement le séchage.

Haschich à la main

Dernière méthode, les résines CBD faites à la main. C’est de casser vos fleurs à la main. À force de la faire avec beaucoup de fleurs. Vous remarquerez un dépôt de résine sur vos doigts (propres évidement).

Il suffira ensuite de simplement faire des ronds avec vos doigts afin de créer une petite boule de résine. Vous voilà détendeur de votre première résine CBD fait maison.

Cette techniquement s’apparente au “Hand hash ou Haschich à la main” qui est de base une technique indienne. Cela consiste à frotter ses mains sur les fleurs de cannabis en plein floraison et d’enlever à l’aide d’une lame chauffée la résine obtenue sur ses mains.

Partagez votre amour

S'abonner à la Newsletter

Entrez votre adresse électronique ci-dessous pour vous abonner à notre newsletter

Laissez un commentaire